Home / Levekanpe News / Haïti – Politique : «Implication de la jeunesse dans la politique haïtienne»
Haïti – Politique : «Implication de la jeunesse dans la politique haïtienne»

Haïti – Politique : «Implication de la jeunesse dans la politique haïtienne»

Lundi, le Bureau de la Sénatrice Dieudonné Luma Étienne, dans le souci d’encourager les jeunes à s’engager davantage dans la sphère politique a organisé au Complexe Versailles du Cap-Haïtien, une conférence-débat sous le thème « l’implication de la jeunesse dans la politique haïtienne ».

En plus de la Sénatrice Étienne, le Bureau avait invité deux autres acteurs politiques : Youri Latortue, Président du Sénat et le Député Jerry Tardieu (Pétion ville) pour partager leurs idées avec les jeunes, qui n’ont pas manqué de poser des questions et de faire des suggestions.

Les intervenants ont promis de s’engager dans une lutte économique, sociale et politique afin de voter de nouvelles lois, d’établir de nouvelles stratégies pour permettre aux jeunes qui, selon eux représentent l’avenir du pays, de vivre mieux avec de nouvelles opportunités.

Toujours dans le souci d’orienter le pays vers d’autres horizons et d’encourager les jeunes à se former afin de prendre les marches de la politique, un pas nécessaire à tout changement réel dans une société, les intervenants se sont engagés à faire de cette jeunesse une nouvelle génération de leaders, qui saura dire oui quand il le faut et non dans le cas nécessaire.

Dans son intervention, le Sénateur Latortue a dénoncé « […] Le discours dominant encense la jeunesse en la présentant comme étant pleine d’énergie, de dynamisme, d’inventivité etc… Ce même discours dominant présente la jeunesse comme l’avenir du pays. Aujourd’hui je suis là pour dénoncer, avec la dernière rigueur, cette hypocrisie. Il faut cesser de tenir ce discours hypocrite sur la jeunesse de mon pays. Retenez bien ceci : La jeunesse n’est pas seulement l’avenir du pays. La jeunesse est d’abord le présent de ce pays. Et c’est en investissant en la jeunesse dans le présent qu’on peut parler en toute légitimité de son avenir […] »

Suggérant plus loin dans son intervention « […] nous devons réinventer les espaces de socialisation politique. Faire en sorte que les associations de divers horizons, les organisations de base et les partis politiques soient des lieux de modernité politique effective […] C’est parce que l’espace politique haïtien est pris en otage par les obscurantistes que les jeunes ne s’y retrouvent pas. Il faut donc inciter graduellement la participation de ces derniers, de telle sorte qu’ils puissent insuffler un autre dynamisme à la gestion de la chose publique. Nous devons éliminer tous les freins structurels qui empêchent aux jeunes de participer sans contrainte à la gestion de la cité. Comment demander à un jeune d’avoir 5 années d’expérience si préalablement on ne l’a pas admis à un emploi malgré son inexpérience ? Comprenez, mes chers amis, que l’expérience, on la gagne pas en rêvant, mais en travaillant. Il faut donc que notre société prenne la mesure de la nécessité d’intégrer les jeunes, malgré leur inexpérience. Comme le dit le vieil adage, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron […] »

About Radio Levekanpe

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Protected by WP Anti Spam
Scroll To Top